Aller au contenu Aller à la recherche Aller au menu principal

Un divan à Tunis / Manele Labidi - Les Médiathèques de la Baie

Fil de navigation

Nous avons détecté une activité suspecte. Veuillez cliquer ici pour poursuivre.
Selma (Golshifteh Farahani), psychanalyste de 35 ans qui exerce en France, décide de retrouver son pays d'origine et ouvre un cabinet dans une banlieue de Tunis. Elle va aller de surprise en surprise : ses patients ne comprennent pas les mécaniques freudiennes ou la prennent pour une confidente, voire une prostituée, un policier s'intéresse de près à elle, l'administration locale l'engage dans un processus kafkaïen afin qu'elle obtienne les autorisations pour exercer. Mais Selma ne se décourage pas…
Une comédie sur un sujet peu abordé dans le cinéma tunisien: la psychanalyse qui commence à toucher les classes moyennes et permet de brosser avec humour un portrait de ce pays et ses habitants en pleine mutation tiraillés entre traditionalisme et envie progressiste. Porté par une parfaite Golshifteh Farahani, mélancolique, incarnant cette femme de retour au pays qui peine à s' y fondre à nouveau. Mais l'habilité du film est de ne porter aucun jugement sur les personnages, la réalisatrice fait aussi preuve d'un grand sens d'auto dérision et de tendresse pour décrire ces Tunisiens dans leur « folie douce ».